PROJETS

Leg

Les membres du BIP proposent une relecture ludique des pratiques photographiques amateurs et vernaculaires.


  • Sans lieu, ni date

    Sans lieu, ni date, série ASans lieu, ni date, série ASans lieu, ni date, série ASans lieu, ni date, série BSans lieu, ni date, série BSans lieu, ni date, série CSans lieu, ni date, série CSans lieu, ni date, série CSans lieu, ni date, série CSans lieu, ni date, série CSans lieu, ni date, série CSans lieu, ni date, série DSans lieu, ni date, série DSans lieu, ni date, série DSans lieu, ni date, série DSans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série ESans lieu, ni date, série E

    Sans lieu, ni date
    Env. 1920 / 2009, Bretagne et Normandie, France - FR
    Photos trouvées par Bruno Elisabeth
    Auteur inconnu


    La série « Sans lieu, ni date » rassemblent des images chinées lors de la braderie Rennaise du quartier Saint-Martin, en septembre 2006. Elles sont issues de boîtes renfermant des plaques photographiques en verre au gélatino-bromure d’argent. Sous cette appellation technique barbare se cache la possibilité pour tout un chacun d’accéder à la photographie. Mises au point vers 1870 par Richard Lead Maddox ces plaques permettent d’une part à des amateurs de s’adonner à la photographie, puisque les équipements lourds et encombrants jusqu’alors indispensables pour sensibiliser les épreuves ne sont plus nécessaires, les plaques étant sensibilisées en usine. Elles permettent d’autre part de saisir enfin l’instant photographique, la sensibilité de ce nouveau support étant approximativement quarante fois plus grande que celle des supports utilisés jusque là. Ces plaques marquent donc l’introduction de la photographie dans la culture populaire et la possibilité de capturer le quotidien dans toute sa fugacité. Les photographies ici présentées “sans lieu, ni date” témoignent d’instants privilégiés qu’une famille, sans doute Rennaise, a choisi de fixer au cours des années mille neuf cent vingts. Elles nous parviennent maintenant dans cette rubrique leg comme autant d’invitations aux témoignages.


  • Accidentologie locale en Pas de Calais

    Accidentologie locale en Pas de Calais
    Bruno ELISABETH (d’après un auteur inconnu)
    Environ 1970, Nord et Pas de Calais, france - FR


    Ces quatre photographies sont attribuées à un reporter inconnu, très certainement le correspondant local d’une rédaction régionale. Elles sont extraites d’un lot de négatifs au format 6×6 chinées au marché de Wazemmes à Lille en 2005. Le reste des photographies du lot représente des commémorations, des festivités, des spectacles et autres rencontres sportives…